Le satellite du conte sur la toile du monde
Rendez vous sur Woomoon

Le satellite du conte sur la toile du monde

Une façon de magnifier la vie de tous les jours en s'appuyant sur l'histoire humaine depuis des millénaires et en se ressourçant grâce à l'actualité de notre nouvelle ère planétaire.
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Fêtes de toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Les Fêtes de toujours   Lun 1 Déc - 1:12



L'Avent








Quatre semaines avant Noël

Les quatre semaines incluant les quatre dimanche précédant

la veille de Noël correspondent à l'Avent.

Avent, du latin adventus qui signifie venue, arrivée.


Pour les chrétiens, ce terme classique fut employé pour

désigner la venue du Christ parmi les hommes



Elle commence avec le 4e dimanche avant Noël




La couronne de l'Avent évoque le soleil

qui annonce son retour





C'est l'espérance d'une vie nouvelle

tant attendue suite aux journées obscures


Toutes ces religions antérieures au Christianisme donnaient l'occasion de fêter le

solstice d'hiver avec pour but de redonner courage et espoir et recevoir le Soleil


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérienne

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Lun 1 Déc - 22:39

Isa santa
Très heureuse de te revoir dans tes atouts essentiels :
les fêtes de toujours.
Il faudrait carrément y ajouter les fêtes Juives
et celles de l'Islam.

Et puis aussi les fêtes indoues et chinoises...
Après tout ce qu'on pourra trouver,
ce sera tous les jours la fête !

Chouette !
Le paradis sur terre n'est pas loin.


flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brise

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mar 2 Déc - 0:40








J'aime aussi ...beaucoup les fêtes...!!!

Elles sont les céremonies ancestrales de l'humanité...

qui célébrent la Nature et la fécondité...






Notre environnement , les saisons qui changent

en nous apportant de façon très profonde

les fondements et les archétypes qui nous accompagnent .







Actuellement,nous habitons dans les villes,

je ne souhaite pas que le symbolisme des âges puisse s'étteindre

car il y a une force spirituelle ,tournée vers cette Nature

qui nous donne la Vie !.






Et en plus il y a une universalité

dans ces rituels saisonniers en géneral consacrés au soleil

Toutes les Religions et traditions coïncident

dans les périodes festifs






Car ceci répond à une vision cyclique et spirituelle du temps

à travers de l'année..

Ces célébrations s'inscrivent dans un cycle humain

pour harmoniser ces dates au parcours...

de notre cheminement intérieur

et les grandes phases de l'existence humaine...




Brise festive


*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Saint Nicolas,le 6 décembre   Sam 6 Déc - 10:15

Joyeuse Saint-Nicolas !




Saint Nicolas est fêté le 6 Décembre par un grand nombre de pays d'Europe :

La France, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie,
la Pologne, l'Autriche et bien d'autres.


Dans la nuit du 5 au 6 décembre, il passe dans les maisons pour apporter,
aux enfants sages, des friandises (fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons,
chocolats et surtout, de grands pains d'épice représentant le saint évêque).




Saint Nicolas, également connu sous le nom de saint Nicolas de Myre
ou de saint Nicolas de Bari, est né à Patara, en Lycie, en 270, et mourut en 345.
Ce saint populaire est à l'origine du personnage du Père Noël.

Il est le saint patron des Lorrains, des Russes, des Fribourgeois et des écoliers.






Saint Nicolas et le Père Fouettard

Sa commémoration chrétienne le 6 décembre (en référence au calendrier julien pour la majeure
partie des orthodoxes) est une fête très populaire dans bien des pays du monde.

À la Saint-Nicolas, la tradition veut que les enfants qui, durant toute l'année furent sages, se voient
donner du pain d'épice (aujourd'hui de nombreux parents offrent, en plus du pain d'épice, des
clémentines et parfois du chocolat). Et, pour ceux qui n'auront pas fait figure d'enfant sage,
ils se verront donner des coups de martinet par le père Fouettard.


Le Père Fouettard (Hans Trapp en alsacien, Zwarte Piet « Pierre le noir » en néerlandais) est
un personnage du folklore de la Saint-Nicolas. C'est un personnage sinistre qui accompagne
saint Nicolas lors de sa sortie, le 6 décembre ou la veille au soir. Alors que saint Nicolas
distribue des cadeaux aux enfants sages, le Père Fouettard dispense des coups de fouet aux
vilains garnements.

Certaines traditions récentes le présentent au contraire comme un assistant
de saint Nicolas dans sa distribution de jouets. En Belgique et aux Pays-Bas, le Père Fouettard
est de peau noire, porte des vêtements de couleurs vives et a souvent de gros anneaux
dans les oreilles. En Alsace et en Lorraine, le Père Fouettard est tout de noir vêtu.



Selon toute vraisamblance, le personnage de Saint Nicolas serait, en réalité,
inspiré du dieu scandinave Odin.

En effet, ce dernier est toujours accompagné
de ses deux corbeaux « qui voient tout », et de son cheval Sleipnir, tout
comme saint Nicolas est dans certaines régions accompagné de deux
Zwarte Pieten (Pierre le noir) et de son cheval.







I
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mar 9 Déc - 3:57

étoile Bonjour à tous sur le sattelite du conte, étoile

Vaisseau spatial

J'énumère les fêtes druides de l'année...

dont la prochaine est Yule , célébration du solstice d'Hiver...

Je reviendrai vous raconter comment la célébrer, chacun à sa façon ...







]Les Grandes Fêtes



Les religions pré chrétiennes se sont servies des saisons et des évènements naturels pour déterminer les jours des fêtes et même des festivals.

Ces fêtes sont au nombre de huit; elles débutent avec la célébration de l'Halloween, le 31 octobre, jour qui marque, la fin d'une année et le début d'une nouvelle.


Histoire






La Déesse donne naissance à un fils, le Dieu, au moment de Yule (vers le 21 décembre).

Il ne s'agit pas d'un emprunt fait au christianisme étant donné que l'ancienne religion, comme son nom l'indique est beaucoup plus vieille que le christianisme.

Le solstice d'hiver est considéré depuis fort longtemps comme un temps de naissance divines.

On dit que Mithra est né à cette période. Ce fut simplement adopté par les chrétiens pour leur usage en l'an 273 de l'ère chrétienne.

Yule est l'époque de la nuit la plus longue et du jour le plus court de l'année.

Les druides célèbrent parfois Yule juste avant l'aube, puis regardent le soleil se lever pour couronner leurs efforts.

Puisque le Dieu correspond au soleil, Yule souligne le moment de l'année où le soleil renaît lui aussi.

Les celtes allument donc des feux ou des chandelles pour accueillir le retour de la lumière solaire.

Plongée dans le sommeil pendant l'hiver de l'enfantement, la Déesse récupère après l'accouchement.

Cette fête rappelle que la mort apporte finalement une renaissance.


Imbolc (2 février)





souligne le rétablissement de la Déesse après que celle-ci eut donné naissance au Dieu.

L'allongement des jours la tire de son sommeil.
Le Dieu est un jeune garçon robuste, mais son pouvoir se fait sentir pendant les jours les plus longs.

La chaleur fertilise la terre (la Déesse) et fait germer les graines. Dès lors, le printemps fait son apparition.

C'est l'une des époques traditionnelles d'initiation et des rituels d'engagement personnel.


Ostara,







l'équinoxe du printemps (vers le 21 mars),

marque le premier jour du véritable printemps.

Sortant précipitamment de son sommeil, la Déesse enveloppe la terre de fertilité, pendant que le Dieu se développe et gagne en maturité.

Il parcourt les champs verdoyants et se réjouit de la luxuriance de la nature.

Le jour d'Ostara, la nuit et le jour ont une durée égale.

La lumière l'emporte sur les ténèbres; la Déesse et le Dieu poussent les animaux sauvages à se reproduire.

C'est l'époque des commencements, le temps d'agir, de "semer" des incantations pour récolter des grains, de s'occuper des jardins rituels



A la Beltane (30 avril),





le jeune Dieu atteint l'âge d'homme.

Exalté par les énergies à l'oeuvre dans la nature, il désire la Déesse.

Ils tombent amoureux, s'étendent sur l'herbe au milieu des fleurs et s'unissent. La Déesse devient enceinte du Dieu.

Les druides célèbrent le symbole de sa fertilité par un rituel.

Le solstice d'été (vers le 21 juin)

se produit lorsque la nature est à l'apogée des puissance.

La terre nage dans la fertilité de la Déesse et du Dieu.

On allumait jadis des feux de joie pour favoriser la fertilité, la purification, la santé et l'amour.

C'est une période favorable aux pratiques magiques de toutes sortes.


Lughnasadh (1er août)



correspond à la première récolte. Les forces du Dieu décroissent aussi lorsque le soleil se lève toujours plus au sud chaque jour et que les nuits rallongent.

La Déesse demeure, avec une tristesse mêlée de joie, consciente que le Dieu est mourant et que pourtant il vit toujours en elle, dans l'enfant qu'elle porte.


Mabon, l'équinoxe d'automne (vers le 21 septembre),




marquent l'achèvement des récoltes.

Alors que le Dieu se prépare à quitter son corps physique et à entreprendre la grande aventure dans l'invisible, pour se régénérer et renaître de la Déesse.

La nature retire ses dons, se prépare au repos hivernal.

La Déesse somnole sous les feux faiblissants du soleil, même si le feu brûle en son sein.

Elle sent la présence du Dieu alors même qu'il s'affaiblit.


Lors de la fête de Samhain (31 octobre),




les celtes font leurs adieux au Dieu.

Mais il s'agit d'un au revoir. Le Dieu n'est pas enveloppé des ténèbres éternelles;

il se prépare à naître de nouveau de la Déesse à Yule.

Le Dieu (identifié aux animaux) tombe pour assurer la continuité de notre existence.

C'est un temps pour réfléchir, pour revenir sur l'année qui vient de s'écouler,

pour accepter un phénomène de la vie qui échappe à notre contrôle : la mort.

Après la fête de Samhain, les druides fêtent

Yule, le solstice d'hiver, vers le 21 décembre








complétant ainsi la "roue de l'année".


spirale

Isa sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babart

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Les fêtes de toujours   Mer 10 Déc - 1:22

Isa,

C'est vraiment bien de nous rappeller toutes ces fêtes sur notre satellite. C'est vrai qu'on a plus le temps de méditer.
Mais elle ont aussi et surtout leur place sur la terre ferme. Je serais très heureux de les trouver sur l'autre site. Si tu veux, je demanderais à Brahone qu'il t'ouvre une catégorie spéciale où l'on pourrait plus facilement les retrouver dans chacune des traditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Dim 14 Déc - 16:01

Yule, solstice d'hiver





Cette fête célébre la renaissance du soleil. Elle marque la première journée de
l'hiver, la nuit la plus longue de l'année.
Le jour de Yule correspond au solstice d'hiver : à partir de cette date les jours s'allongent.
Les anciens craignaient que le soleil ne revienne plus et que l'univers reste
plongé dans l'obscurité.



Ce jour deviendra (à compter du IVe siècle après JC) le Noël chrétien fixé au
25 décembre par le pape Télesophe.
C'est une fête joyeuse riche en décoration. D'ailleurs, la plupart des symboles
associés à Noël sont païens plutôt que chrétiens : la bûche, le houx et le gui, le sapin,
la décoration lumineuse des rues, les rennes dans le ciel...


Correspondances
Chandelles : blanches, rouges et vertes

Encens : cèdre, pin, sapin ou romarin

Couleurs : or et argent



Fleurs : rose rouge, cactus de Jérusalem et poinsettias

Plantes : houx (pour la protection et la chance dans les nouveau projets), gui (pour la chance),
lierre (avec le houx, il apporte l'amour et la chance dans la vie), cannelle (pour apporter la prospérité),
pommes (représentent l'immortalité), oranges (pour la chance, l'amour et le désir),
chêne (représente la Vie), baies de laurier (pour la chance et la protection).





Arbres : tous les conifères, le chêne

Pierres : oeil de tigre et rubis

Carte du tarot : la tempérance, acarne majeur 14

Planète : Jupiter
Les dieux et déesses à invoquer
LUCINA : Déesse romaine des mystères de la Lune




WODEN : Dieu Germanique

DIONYSOS : Dieu Grec du vin et des libations

ATTIS : Dieu de la fertilité



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mer 24 Déc - 11:37



Passez tous un magique réveillon et un Joyeux Noël



Bien à tous et amitiés

Isa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brise

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mer 24 Déc - 14:45



Que la lumière éclaire le monde...

Passez un joyeux Noël

Brise prête pour le réveillon

santa santa santa santa santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mer 24 Déc - 21:00



Bien sûr pour la fête de Noël
je préfère le rite chrétien.
La messe de minuit pour la nativité.
On met le petit Jésus dans la crêche (((o)))
et au retour, on réveillonne sobrement
de façon à être frais et dispo
pour les agapes du lendemain.
_____________________drunken
L'ouverture des cadeaux se fait après le petit déjeuner.
Et alors seulement c'est la fête !

Astérisque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brise

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mer 31 Déc - 12:56



Pensée du 31/12/2008.





"Dans quelques heures ce sera la nouvelle année, et demain, en
parlant d’aujourd’hui, vous direz déjà : l’année passée.






Jusqu’à
vingt-trois heures cinquante-neuf minutes, cinquante-neuf
secondes, ce sera encore « cette année », et à minuit sonnant
commencera l’année nouvelle.







Une seconde, une seule seconde,
sépare une année de l’autre !

Mais voilà, il faut arriver




jusqu’à cette dernière seconde. Il faut parcourir tous les jours
d’une année les uns après les autres pour arriver à cette
dernière seconde.









Eh bien, sachez que c’est ainsi que se fait la transformation
spirituelle de l’homme.

En un instant il est entièrement
renouvelé, régénéré. Mais avant d’arriver à cet ultime instant,
il aura fallu des siècles et des siècles d’efforts.





De même que
pour l’année passée, on dira de la période qui a précédé cet
instant de la régénération :





« c’était la vieille vie » ; et de
même que pour la nouvelle année, on dira de la période qui
s’ouvrira alors : « voilà la vie nouvelle ».







Combien de temps
devra-t-on attendre pour arriver à cette ultime seconde ? Ne
vous en inquiétez pas, elle viendra pour chacun.





Alors, soyez
patient, il faut savoir attendre. Mais en travaillant"


Passez un heureux réveillon !






Omraam Mikhaël Aïvanhov



Courrier de Ric Doyle de ce matin





Brise de fin d'année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Jeu 1 Jan - 17:51



Meilleurs voeux pour la nouvelle année

Isa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mar 6 Jan - 10:29

C'est aujourd'hui l'Epiphanie !



LES ROIS MAGES

Venus d'Orient, trois rois se mirent en route en suivant la lumière de l'étoile qui les guida jusqu'à Bethléem.
Ils y trouvèrent l'enfant Jésus, qui appelèrent le " Nouveau Roi des Juifs ".

Quand ils le découvrirent dans l'étable, près de ses parents, Marie et Joseph,

ils s'agenouillèrent devant lui en signe de respect et lui apportèrent de l'or, de la myrrhe et de l'encens.
L'origine des Rois mages est aujourd'hui encore obscure.

On les dits savants, riches mais errants. Ces mystérieux personnages alimentèrent l'imaginaire qui enveloppe Noël.

Une chanson populaire raconte comment les Rois mages sont venus d'Afrique.

Pour l'Evangile, ils arrivèrent de l'Orient. Peut être viennent ils tout simplement du mystérieux pays d'où sont originaires les Saintes Maries de la Mer et qui porta longtemps le nom d'Egypte.

Longtemps, le 6 janvier (Epiphanie) fût plus important que le jour de Noël.
La symbolique des cadeaux en portait témoignage :

l'or de Melchior célébrait la royauté,
l'encens de Balthazar la divinité
et la myrrhe de Gaspard annonçait la souffrance rédemptrice de l'homme à venir sous les traits de l'enfant.

Longtemps ce jour là, on célébra le miracle de Cana : de l'eau changée en vin.
Un rituel de quête terminait jadis la période des 12 jours de fêtes.
Les quêteurs recevaient souvent en guise de présent une part de galette.

Qu'est ce que la myrrhe ?

La myrrhe est une résine odorante fournie par un arbre d'Arabie, le balsamier.
Longtemps ce jour là, on célébra le miracle de Cana : de l'eau changée en vin.
Un rituel de quête terminait jadis la période des 12 jours de fêtes.
Les quêteurs recevaient souvent en guise de présent une part de galette.


Origine de la fève et de la galette

La fève dans la galette des rois remonte au temps des Romains. C'est une fève blanche ou noire qui était déposée pour les scrutins. Au début de janvier, les saturnales de Rome élisaient le roi du festin au moyen d'une fève.

Si la tradition est d'origine religieuse, elle est devenue une tradition familiale où on se rassemble pour découper la fameuse galette.

Celui qui trouvera la fève sera couronné roi ... et choisira sa reine.
En Angleterre, comme en Bourgogne, anciennement, on préférait former un couple "d'occasion" en mettant dans la galette une fève et un petit pois.

Dans de nombreux pays ou région du sud, la galette est remplacée par une couronne en brioche.


La part du pauvre

La première part est toujours la "part du pauvre", la "part de Dieu et de la Vierge" et elle était désignée par le plus jeune enfant de la famille.

Il y avait aussi la part des absents - le fils aux armées, le parent sur un vaisseau du roi, le pêcheur qui n'était pas rentrés.

La part était rangée dans la huche jusqu'à leur retour, une façon tendre de dire "on a pensé à vous". S'il se gardait longtemps, sans s'émietter et sans moisir, c'était un bon présage.

Bonne galette à tous !



Amitiés à tous

Isa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mar 6 Jan - 19:47

Ah que voilà une belle galète bien levée,
J'en ai l'eau à la bouche.
Je suis sûre qu'elle se conservera longtemps !
C'est donc un bon présage.

__________________________flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa_vhada

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Mer 7 Jan - 17:36


THEOSOPHIE ESOTERISME

Qui est l'enchanteur qui pourra inscrire Théo Eso

sur ce joli Shri Yantra ?

N'oubliez pas ce site =

http://theosophieesoterisme.1fr1.net/forum.htm

Bonne journée et amitiés

Je réviendrai pour des nouvelles fêtes , comme par exemple la

nouvelle année chinoise pour bientôt

Isa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brise

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Sam 24 Jan - 0:36





Une nouvelle année chinoise commencera le 26 janvier 2009 et se terminera le 13 février 2010.

L'année, placée sous le signe de l'animal symbolique Buffle (ou Boeuf) et de l'élément cosmogonique Terre,

sera donc une année du Buffle de Terre.





Le réveillon






  • Tout comme le réveillon de Noël pour les Occidentaux, le réveillon du Nouvel An chinois est avant tout une fête de la réunion familiale où tout le monde se retrouve autour d'une table. Le dîner ne peut commencer que lorsque tous les membres de la famille sont présents. Des places sont réservées à ceux qui travaillent au loin et ne peuvent rentrer pour le festin familial.





    Le repas comporte un grand nombre de plats, et certains plats à signification symbolique figurent obligatoirement au menu: le plat appelé "légumes de la longue année" représente l'intelligence; "poulet entier" est censé assurer la santé à tous les membres de la famille , etc. Les boulettes de poisson, les boulettes de crevettes et les boulettes de viande, qui représentaient les 3 sommets du concours administratif dans la Chine ancienne, représentent aujourd'hui le succès dans les études. Le réveillon du Nouvel An est à plus d'un titre un dîner absolument à part dans l'année.



    L' argent de la chance
    Le réveillon se termine toujours par la distribution de "l' argent de la chance ". Les adultes, en particulier les parents et grands-parents, remettent aux enfants des enveloppes rouges contenant de l' argent qui est censé leur apporter la chance durant toute la nouvelle année. Autrefois l' argent du Nouvel An se présentait sous la forme de cent pièces de cuivre liées ensemble, symbolisant l'espoir de vivre jusqu'à cent ans.

    La danse du dragon

  • Contrairement aux Occidentaux, les Chinois considèrent le dragon comme un animal représentant la noblesse, la bravoure et la chance . Après plus de mille ans d'existence, cette danse du dragon conserve toute sa popularité et tout son pouvoir de fascination. Elle peut s'exécuter le jour ou la nuit. Le spectacle nocturne est toujours d'une beauté saisissante. Le dragon utilisé est paré d'une grande variété de couleurs chatoyantes. Il comprend en général de 9 à 12 sections, chacune pouvant atteindre de un à trois mètres de longueur. Tambours et gongs rythment la danse de cet animal mythique tant respecté des Chinois.


    Bonne Année chinois du buffle de terre à tous !


    Nombreux dossiers sur le Nouvel An chinois









  • Brise
  • Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Brise

    avatar

    Messages : 8
    Date d'inscription : 29/11/2008

    MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Sam 24 Jan - 0:43





    Une nouvelle année chinoise commencera le 26 janvier 2009 et se terminera le 13 février 2010.

    L'année, placée sous le signe de l'animal symbolique Buffle (ou Boeuf) et de l'élément cosmogonique Terre,

    sera donc une année du Buffle de Terre.





    Le réveillon


    [b]Tout comme le réveillon de Noël pour les Occidentaux, le réveillon du Nouvel An chinois est avant tout une fête de la réunion familiale où tout le monde se retrouve autour d'une table. Le dîner ne peut commencer que lorsque tous les membres de la famille] sont présents. Des places sont réservées à ceux qui travaillent au loin et ne peuvent rentrer pour le festin familial.


    Le repas comporte un grand nombre de plats, et certains plats à signification symbolique figurent obligatoirement au menu: le plat appelé "légumes de la longue année" représente l'intelligence; "poulet entier" est censé assurer la santé à tous les membres de la famille , etc. Les boulettes de poisson, les boulettes de crevettes et les boulettes de viande, qui représentaient les 3 sommets du concours administratif dans la Chine ancienne, représentent aujourd'hui le succès dans les études. Le réveillon du Nouvel An est à plus d'un titre un dîner absolument à part dans l'année.


    L' argent de la chance
    Le réveillon se termine toujours par la distribution de "l' argent de la chance ". Les adultes, en particulier les parents et grands-parents, remettent aux enfants des enveloppes rouges contenant de l' argent qui est censé leur apporter la chance durant toute la nouvelle année. Autrefois l' argent du Nouvel An se présentait sous la forme de cent pièces de cuivre liées ensemble, symbolisant l'espoir de vivre jusqu'à cent ans.



    Bonne Année chinois du buffle de terre à tous !

    Nombreux dossiers sur le Nouvel An chinois







    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Brise

    avatar

    Messages : 8
    Date d'inscription : 29/11/2008

    MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Sam 31 Jan - 18:07







    Imbolc




    "A la Chandeleur, faites sauter les crêpes !!!"





    Toutes les fêtes celtiques ont su survivre à travers les ages.
    Certes, comme nous avons eu déjà l'occasion de le remarquer avec
    Samhain, cette survie s'est souvent faite au prix d'une totale
    transformation dont le choix de la date ne devient plus qu'un prétexte.

    Il est néanmoins des hasards qui n'en sont pas.
    Ainsi, si la fête chrétienne de la présentation,
    qui a lieu 40 jours après Noël, tombe justement le jour d'Imbolc
    on aura du mal à s'en étonner.
    Cette fête est aujourd'hui fort connue sous son nom populaire de la chandeleur.



    C'est le jour où tous les enfants se réjouissent car
    ils savent que les crêpes seront de la partie.




    A la Chandeleur, l'hiver s'apaise ou prend vigueur...




    Le cycle de notre planète fait se succéder quatre saisons qui ont leur répercussions a tous niveaux.


    De nombreux peuples ont su reconnaître ce rythme naturel dans lequel ils évoluaient et l'ont marqué en "fêtant" d'une manière ou d'une autre les quatre moments ou le Soleil marquait ce changement de saison dans sa course.






    Les druides, en plus de reconnaître ces quatre moments particuliers qui entraînaient un changement tant au niveau de la durée des jours, qu'au niveau du changement de température par exemple, remarquèrent l'importance des points médians de ces périodes.


    Ainsi, entre le moment où un changement est "décidé"
    et le moment où il est remarquable, il faut toujours
    une période de réalisation, de mue.
    Il en va de même pour la nature que pour les hommes.




    Dans cet esprit, on comprend bien que ce n'est pas au moment
    où le soleil se met à éclairer plus longtemps,
    et à chauffer plus les terres, que les plantes
    vont immédiatement surgir.
    Il leur faut un temps de latence qui leur permet de réagir


    C'est pourquoi, en plus de célébrer
    les deux solstices et les deux équinoxes,
    les celtes avaient pour coutume de célébrer
    dignement ces moments où les premiers signes
    se faisaient réellement remarquer.

    Le schéma présenté ci-dessous permettra une meilleure compréhension de cette démarche.

    Ce schéma explicite bien mieux que quelques phrases que le changement de parcours du Soleil relativement à la Terre
    Je dis relativement car nous savons tous que c'est la Terre qui tourne autour du Soleil !


    ..entraîne une période d'éclairage optimum et une période de "nuit" qui sont l'une et l'autre en réalité "à cheval" sur les saisons elle-même.
    Et c'étaient ces points de ruptures là que les druides savaient reconnaître, et donc célébrer.


    Certes, on pourrait se demander l'intérêt réel de connaître
    ces moments particuliers de notre cycle, plutôt
    que ceux marquant les changement de saison.




    La réponse à cette remarque se trouve directement
    liée au titre de ce paragraphe : tout simplement
    parce que la nature ne réagissait au changement
    de saison qu'au bout d'une période de latence





    Et c'est donc au bout d'un certain délai qu'on pouvait
    remarquer les prémisses de la saison à venir.
    Les vieux proverbes comme celui-ci n'en furent
    que des manifestations mnémotechniques ultérieures.





    "A la Chandeleur, l'hiver s'apaise ou prend vigueur"


    Imbolc est donc le moment clé où la durée d'ensoleillement est suffisante pour quitter la période "sombre" du cycle.



    C'est donc à ce moment là que l'on cherche à s'attirer

    les bonnes grâces du soleil,
    afin d'anticiper sur le Printemps à venir,
    et espérer qu'il soit le meilleur possible.


    C'est à ce moment là qu'on va se soucier de la bonne
    germination des plantes, et donc ni au Solstice d'Hiver
    où celles-ci sont encore bien trop endormies, ni à l'équinoxe de Printemps où tout est déjà joué.
    Du coup, la célébration est donc orientée
    vers un rite solaire et lié à la fécondation.

    De par leur forme, les crêpes,
    faites traditionnellement ce jour-là,
    ne sont-elles pas là justement pour nous alimenter du soleil
    que l'on appelle de tous nos voeux face au plus froid de
    l'hiver ?






    Heureuse Fête de l'Imbolc à tous !


    Amitiés


    Isa
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Isa_vhada

    avatar

    Messages : 10
    Date d'inscription : 29/11/2008

    MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   Jeu 26 Fév - 1:52

    Avez vous fêté le mardi gras avec des bonnes crêpes ?

    Maintenant en ce mercredi de cendres commence la période de carême,

    qui finira pour Pâques et l'équinoxe de printemps flower

    spirale La Roue continue à tourner...

    Bizz à tous

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Les Fêtes de toujours   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Les Fêtes de toujours
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Toujours du côté droit ?
    » toujours des renvois!!
    » Toujours pas reçu la confirmation d'inscription !!!
    » Tout finit toujours bien.
    » "Il y a moi qui diT toujours tout de travers"?

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Le satellite du conte sur la toile du monde :: Entrez dans la ronde :: Premier sas d'entrée-
    Sauter vers: